Zanaflex 2mg, 4mg Tizanidine Utilisations, effets secondaires et dosage. Prix en Pharmacie. Medicaments generiques sans ordonnance.

Qu'est-ce que Zanaflex 2 mg et comment est-il utilisé ?

Zanaflex 2 mg est un médicament sur ordonnance utilisé pour traiter les symptômes de raideur musculaire (spasticité) associés à des conditions telles que la paralysie cérébrale ou d'autres troubles neurologiques. Zanaflex 2 mg peut être utilisé seul ou avec d'autres médicaments.

Zanaflex 2 mg appartient à une classe de médicaments appelés agonistes alpha-2-adrénergiques centraux.

On ne sait pas si Zanaflex est sûr et efficace chez les enfants.

Quels sont les effets secondaires possibles de Zanaflex ?

Zanaflex 2 mg peut provoquer des effets secondaires graves, notamment :

  • Pression artérielle faible,
  • tests anormaux de la fonction hépatique,
  • somnolence,
  • hallucinations,
  • somnolence excessive,
  • rythme cardiaque lent,
  • bouche sèche,
  • fatigue, et
  • la faiblesse

Consultez immédiatement un médecin si vous présentez l'un des symptômes énumérés ci-dessus.

Les effets secondaires les plus courants de Zanaflex incluent :

  • bouche sèche,
  • fatigue,
  • la faiblesse,
  • fatigue,
  • fatigue,
  • vertiges,
  • infection urinaire,
  • constipation,
  • tests anormaux de la fonction hépatique,
  • vomissement,
  • trouble de la parole,
  • œil paresseux (amblyopie),
  • fréquence urinaire,
  • symptômes de la grippe,
  • mouvements musculaires incontrôlés,
  • nervosité,
  • mal de gorge, et
  • nez qui coule

Dites au médecin si vous avez un effet secondaire qui vous dérange ou qui ne disparaît pas.

Ce ne sont pas tous les effets secondaires possibles de Zanaflex. Pour plus d'informations, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Appelez votre médecin pour obtenir des conseils médicaux sur les effets secondaires. Vous pouvez signaler les effets secondaires à la FDA au 1-800-FDA-1088.

LA DESCRIPTION

Zanaflex® (chlorhydrate de tizanidine) est un agoniste central alpha2-adrénergique. Le chlorhydrate de tizanidine est une fine poudre cristalline blanche à blanc cassé, inodore ou avec une légère odeur caractéristique. La tizanidine est légèrement soluble dans l'eau et le méthanol ; la solubilité dans l'eau diminue à mesure que le pH augmente. Son nom chimique est le monochlorhydrate de 5-chloro-4-(2- imidazolin-2-ylamino)-2,1,3-benzothiadiazole. La formule moléculaire de la tizanidine est C9H8ClN5S-HCl, son poids moléculaire est de 290,2 et sa formule structurelle est :

ZANAFLEX 2mg Capsules® (tizanidine hydrochloride) Structural Formula Illustration

Zanaflex 4mg Capsules® est fourni sous forme de capsules de 2, 4 et 6 mg pour une administration orale. Zanaflex Capsules® contient l'ingrédient actif, le chlorhydrate de tizanidine (2,29 mg équivalent à 2 mg de tizanidine base, 4,58 mg équivalent à 4 mg de tizanidine base et 6,87 mg équivalent à 6 mg de tizanidine base), et les ingrédients inactifs, hypromellose, dioxyde de silicium, sphères de sucre, dioxyde de titane, gélatine et colorants.

Les comprimés Zanaflex® sont fournis sous forme de comprimés de 4 mg pour administration orale. Les comprimés Zanaflex® contiennent l'ingrédient actif, le chlorhydrate de tizanidine (4,58 mg équivalant à 4 mg de tizanidine base), et les ingrédients inactifs, le dioxyde de silicium colloïdal, l'acide stéarique, la cellulose microcristalline et le lactose anhydre.

LES INDICATIONS

Zanaflex est indiqué pour la gestion de la spasticité. En raison de la courte durée de l'effet thérapeutique, le traitement par Zanaflex doit être réservé aux activités quotidiennes et aux moments où le soulagement de la spasticité est le plus important [voir DOSAGE ET ADMINISTRATION ].

DOSAGE ET ADMINISTRATION

Informations sur le dosage

Zanaflex 2mg Capsules® ou Zanaflex® comprimés peuvent être prescrits avec ou sans nourriture. Une fois que la formulation a été sélectionnée et que la décision de prendre avec ou sans nourriture a été prise, ce régime ne doit pas être modifié.

Les aliments ont des effets complexes sur la pharmacocinétique de la tizanidine, qui diffèrent selon les différentes formulations. Les capsules Zanaflex et les comprimés Zanaflex sont bioéquivalents l'un à l'autre dans des conditions de jeûne (plus de 3 heures après un repas), mais pas dans des conditions d'alimentation (dans les 30 minutes suivant un repas). Ces différences pharmacocinétiques peuvent entraîner des différences cliniquement significatives lors du changement d'administration de comprimés et de gélules et lors du changement d'administration entre l'état nourri ou à jeun. Ces changements peuvent entraîner une augmentation des événements indésirables ou un début d'activité retardé ou plus rapide, selon la nature du changement. Pour cette raison, le prescripteur doit être parfaitement familiarisé avec les modifications de la cinétique associées à ces différentes affections [voir PHARMACOLOGIE CLINIQUE ].

La dose initiale recommandée est de 2 mg. Étant donné que l'effet de Zanaflex atteint son maximum environ 1 à 2 heures après l'administration et se dissipe entre 3 et 6 heures après l'administration, le traitement peut être répété à des intervalles de 6 à 8 heures, selon les besoins, jusqu'à un maximum de trois doses en 24 heures.

La posologie peut être progressivement augmentée de 2 mg à 4 mg à chaque dose, avec un intervalle de 1 à 4 jours entre les augmentations de dose, jusqu'à l'obtention d'une réduction satisfaisante du tonus musculaire. La dose quotidienne totale ne doit pas dépasser 36 mg. Des doses uniques supérieures à 16 mg n'ont pas été étudiées.

Posologie chez les patients atteints d'insuffisance rénale

Zanaflex doit être utilisé avec prudence chez les insuffisants rénaux (clairance de la créatinine AVERTISSEMENTS ET PRECAUTIONS ].

Posologie chez les patients atteints d'insuffisance hépatique

Zanaflex 4 mg doit être utilisé avec prudence chez les patients présentant une insuffisance hépatique. Chez ces patients, lors de la titration, les doses individuelles doivent être réduites. Si des doses plus élevées sont nécessaires, les doses individuelles plutôt que la fréquence de dosage doivent être augmentées. La surveillance des taux d'aminotransférase est recommandée pour la ligne de base et 1 mois après l'atteinte de la dose maximale, ou si une lésion hépatique est suspectée [voir Utilisation dans des populations spécifiques ].

Arrêt du médicament

Si le traitement doit être interrompu, en particulier chez les patients qui ont reçu des doses élevées (20 mg à 36 mg par jour) pendant de longues périodes (9 semaines ou plus) ou qui peuvent être sous traitement concomitant avec des narcotiques, la dose doit être diminuée lentement ( 2 mg à 4 mg par jour) pour minimiser le risque d'hypertension de sevrage et de rebond, de tachycardie et d'hypertonie [voir Toxicomanie et dépendance ].

COMMENT FOURNIE

Formes posologiques et points forts

Gélules

mg : corps opaque bleu clair avec une coiffe opaque bleu clair avec « 2 MG » imprimé sur la coiffe 4 mg : corps opaque blanc avec une coiffe opaque bleue avec « 4 MG » imprimé sur la coiffe 6 mg : corps opaque bleu avec une bande blanche et capuchon opaque bleu avec "6 MG" imprimé sur le capuchon

Comprimés

Comprimés blancs non pelliculés de 4 mg avec une barre quadrisectionnelle sur une face et gravé « A594 » sur l'autre face

Stockage et manutention

Gélules Zanaflex®

Gélules Zanaflex Capsules® (chlorhydrate de tizanidine) sont disponibles en trois dosages sous forme de capsules de gélatine dure en deux parties contenant du chlorhydrate de tizanidine 2,29 mg, 4,58 mg et 6,87 mg, équivalent à 2 mg, 4 mg et 6 mg de base de tizanidine.

Les gélules de 2 mg ont un corps opaque bleu clair avec une coiffe opaque bleu clair avec « 2 MG » imprimé sur la coiffe : flacons de 150 gélules ( CDN 70515-602-15)

Les gélules de 4 mg ont un corps blanc opaque avec un capuchon bleu opaque avec « 4 MG » imprimé sur le capuchon : flacons de 150 gélules ( CDN 70515-604-15)

Les gélules de 6 mg ont un corps bleu opaque avec une bande blanche et un capuchon bleu opaque avec « 6 MG » imprimé sur les gélules : flacons de 150 gélules ( CDN 70515-606-15)

Conserver à 25 °C (77 °F); excursions permises de 15°C à 30°C (59°F à 86°F) [voir Température ambiante contrôlée USP ]. Distribuer dans des récipients avec fermeture à l'épreuve des enfants.

Comprimés Zanaflex®

Les comprimés Zanaflex® (chlorhydrate de tizanidine) sont disponibles sous forme de comprimés blancs non enrobés de 4 mg contenant 4,58 mg de chlorhydrate de tizanidine, équivalent à 4 mg de tizanidine base. Les comprimés ont un quadrisection sur un côté et sont gravés avec "A594" sur l'autre côté. Les comprimés sont fournis comme suit : flacons de 150 comprimés (NDC 70515-594-15).

Conserver à 25 °C (77 °F); excursions permises de 15°C à 30°C (59°F à 86°F) [voir Température ambiante contrôlée USP ].

Distribuer dans des récipients avec fermeture à l'épreuve des enfants.

Fabriqué pour : Covis Pharma Zug, 6300 Suisse. Révisé : décembre 2020

EFFETS SECONDAIRES

Les effets indésirables suivants sont décrits ailleurs dans d'autres sections des informations de prescription :

  • Hypotension [voir AVERTISSEMENTS ET PRECAUTIONS ]
  • Lésion hépatique [voir AVERTISSEMENTS ET PRECAUTIONS ]
  • Sédation [voir AVERTISSEMENTS ET PRECAUTIONS ]
  • Hallucinose/Symptômes pseudo-psychotiques [voir AVERTISSEMENTS ET PRECAUTIONS ]
  • Réactions d'hypersensibilité [voir AVERTISSEMENTS ET PRECAUTIONS ]

Expérience des essais cliniques

Étant donné que les études cliniques sont menées dans des conditions très variables, les taux d'effets indésirables observés dans les études cliniques d'un médicament ne peuvent pas être directement comparés aux taux des études cliniques d'un autre médicament et peuvent ne pas refléter les taux observés dans la pratique clinique.

Trois études cliniques à double insu, randomisées et contrôlées par placebo ont été menées pour évaluer l'effet de la tizanidine sur le contrôle de la spasticité. Deux études ont été menées chez des patients atteints de sclérose en plaques et une chez des patients atteints de lésions de la moelle épinière. Chaque étude comportait une période de traitement actif de 13 semaines qui comprenait une phase de titration de 3 semaines jusqu'à la dose maximale tolérée jusqu'à 36 mg/jour en trois doses fractionnées, une phase de plateau de 9 semaines où la dose de tizanidine était maintenue constante et une Diminution de la dose sur 1 semaine. Au total, 264 patients ont reçu de la tizanidine et 261 patients ont reçu un placebo. Dans les trois études, l'âge des patients variait de 15 à 69 ans et 51,4 % étaient des femmes. La dose médiane pendant la phase de plateau variait de 20 à 28 mg/jour.

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés dans les études cliniques à doses multiples contrôlées contre placebo portant sur 264 patients spastiques étaient la bouche sèche, la somnolence/sédation, l'asthénie (faiblesse, fatigue et/ou fatigue) et les étourdissements. Trois quarts des patients ont qualifié les événements de légers à modérés et un quart des patients ont qualifié les événements de graves. Ces événements semblaient être liés à la dose.

Le tableau 1 énumère les signes et symptômes qui ont été signalés chez plus de 2 % des patients dans trois études à doses multiples contrôlées par placebo qui ont reçu Zanaflex où la fréquence dans le groupe Zanaflex était supérieure à celle du groupe placebo. À des fins de comparaison, la fréquence correspondante de l'événement (pour 100 patients) chez les patients traités par placebo est également fournie.

Dans l'étude à dose unique contrôlée par placebo portant sur 142 patients atteints de spasticité due à la sclérose en plaques (étude 1) [voir Etudes cliniques ], il a été spécifiquement demandé aux patients s'ils avaient présenté l'un des quatre effets indésirables les plus fréquents : bouche sèche, somnolence (somnolence), asthénie (faiblesse, fatigue et/ou fatigue) et étourdissements. De plus, une hypotension et une bradycardie ont été observées. La survenue de ces réactions est résumée dans le tableau 2. D'autres événements ont été, en général, signalés à un taux de 2 % ou moins.

Expérience post-commercialisation

Les effets indésirables suivants ont été identifiés lors de l'utilisation post-approbation de Zanaflex. Étant donné que ces réactions sont signalées volontairement par une population de taille incertaine, il n'est pas toujours possible d'estimer de manière fiable leur fréquence ou d'établir une relation causale avec l'exposition au médicament.

Certains événements, tels que somnolence, bouche sèche, hypotension, diminution de la pression artérielle, bradycardie, étourdissements, faiblesse ou asthénie, spasmes musculaires, hallucinations, fatigue, anomalies des tests de la fonction hépatique et hépatotoxicité, ont été observés dans les essais post-commercialisation et cliniques et sont discutés dans les sections précédentes de ce document.

Les effets indésirables suivants ont été identifiés comme survenant dans l'expérience post-commercialisation de Zanaflex. Sur la base des informations fournies concernant ces réactions, une relation causale avec Zanaflex ne peut être entièrement exclue. Les événements sont répertoriés par ordre décroissant de signification clinique ; la gravité dans le cadre post-commercialisation n'est pas signalée.

  • Syndrome de Stevens-Johnson
  • Réaction anaphylactique
  • Dermatite exfoliative
  • Tachycardie ventriculaire
  • Hépatite
  • Convulsion
  • La dépression
  • Arthralgie
  • Paresthésie
  • Éruption
  • Tremblement

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES

Fluvoxamine

L'utilisation concomitante de fluvoxamine et de Zanaflex 4 mg est contre-indiquée. Les modifications de la pharmacocinétique de la tizanidine lorsqu'elle est administrée avec de la fluvoxamine ont entraîné une diminution significative de la pression artérielle, une augmentation de la somnolence et une augmentation des troubles psychomoteurs [voir CONTRE-INDICATIONS et PHARMACOLOGIE CLINIQUE ].

Ciprofloxacine

L'utilisation concomitante de ciprofloxacine et de Zanaflex est contre-indiquée. Les modifications de la pharmacocinétique de la tizanidine lorsqu'elle est administrée avec la ciprofloxacine ont entraîné une diminution significative de la pression artérielle, une augmentation de la somnolence et une augmentation des troubles psychomoteurs [voir CONTRE-INDICATIONS et PHARMACOLOGIE CLINIQUE ].

Inhibiteurs du CYP1A2 autres que la fluvoxamine et la ciprofloxacine

En raison d'interactions médicamenteuses potentielles, l'utilisation concomitante de Zanaflex avec d'autres inhibiteurs du CYP1A2, tels que le zileuton, les fluoroquinolones autres que les inhibiteurs puissants du CYP1A2 (qui sont contre-indiqués), les antiarythmiques (amiodarone, mexilétine, propafénone et vérapamil), la cimétidine, la famotidine, les contraceptifs oraux, acyclovir et ticlopidine) doivent être évités. Si leur utilisation est cliniquement nécessaire, le traitement doit être initié avec une dose de 2 mg et augmenté par paliers de 2 à 4 mg par jour en fonction de la réponse du patient au traitement. En cas d'effets indésirables tels qu'hypotension, bradycardie ou somnolence excessive, réduisez ou arrêtez le traitement par Zanaflex [voir AVERTISSEMENTS ET PRECAUTIONS et PHARMACOLOGIE CLINIQUE ].

Contraceptifs oraux

L'utilisation concomitante de Zanaflex 2 mg avec des contraceptifs oraux n'est pas recommandée. Cependant, si une utilisation concomitante est cliniquement nécessaire, initier Zanaflex 4 mg avec une dose unique de 2 mg et augmenter par paliers de 2 à 4 mg par jour en fonction de la réponse du patient au traitement. En cas d'effets indésirables tels qu'hypotension, bradycardie ou somnolence excessive, réduisez ou arrêtez le traitement par Zanaflex [voir PHARMACOLOGIE CLINIQUE ].

De l'alcool

L'alcool augmente la quantité globale de drogue dans le sang après une dose de Zanaflex. Cela a été associé à une augmentation des effets indésirables de Zanaflex. Les effets dépresseurs sur le SNC de Zanaflex et de l'alcool s'additionnent [voir PHARMACOLOGIE CLINIQUE ].

Autres dépresseurs du SNC

Les effets sédatifs de Zanaflex avec les dépresseurs du SNC (par exemple, les benzodiazépines, les opioïdes, les antidépresseurs tricycliques) peuvent être additifs. Surveillez les patients qui prennent Zanaflex 2mg avec un autre dépresseur du SNC pour des symptômes de sédation excessive [voir PHARMACOLOGIE CLINIQUE ].

Agonistes α2-adrénergiques

Étant donné que les effets hypotenseurs peuvent être cumulatifs, il n'est pas recommandé d'utiliser Zanaflex 4 mg avec d'autres agonistes α2-adrénergiques [voir AVERTISSEMENTS ET PRECAUTIONS ].

Toxicomanie et dépendance

Abuser de

Le potentiel d'abus n'a pas été évalué dans les études humaines. Les rats ont pu distinguer la tizanidine de la solution saline dans un paradigme de discrimination standard, après entraînement, mais n'ont pas réussi à généraliser les effets de la morphine, de la cocaïne, du diazépam ou du phénobarbital à la tizanidine.

Dépendance

La tizanidine est étroitement liée à la clonidine, qui est souvent consommée en combinaison avec des narcotiques et est connue pour provoquer des symptômes de rebond lors d'un sevrage brutal. Trois cas de symptômes de rebond lors d'un arrêt soudain de la tizanidine ont été rapportés. Les rapports de cas suggèrent que ces patients abusaient également de stupéfiants. Les symptômes de sevrage comprenaient l'hypertension, la tachycardie, l'hypertonie, les tremblements et l'anxiété. Les symptômes de sevrage sont plus susceptibles de se produire dans les cas où des doses élevées sont utilisées, en particulier pendant des périodes prolongées, ou avec l'utilisation concomitante de narcotiques. Si le traitement doit être interrompu, la dose doit être diminuée lentement pour minimiser le risque de symptômes de sevrage [voir DOSAGE ET ADMINISTRATION ].

Il a été démontré que les singes s'auto-administrent de la tizanidine de manière dose-dépendante, et l'arrêt brutal de la tizanidine a produit des signes transitoires de sevrage à des doses > 35 fois la dose humaine maximale recommandée sur une base en mg/m². Ces signes de sevrage transitoires (augmentation de la locomotion, contractions corporelles et comportement aversif envers l'observateur) n'ont pas été inversés par l'administration de naloxone.

AVERTISSEMENTS

Inclus dans le cadre du PRÉCAUTIONS section.

PRÉCAUTIONS

Hypotension

La tizanidine est un agoniste α2-adrénergique qui peut provoquer une hypotension. Une syncope a été signalée après la mise sur le marché. Le risque d'hypotension significative peut éventuellement être minimisé en titrant la dose et en concentrant l'attention sur les signes et les symptômes d'hypotension avant l'augmentation de la dose. De plus, les patients passant d'une position couchée à une position verticale fixe peuvent présenter un risque accru d'hypotension et d'effets orthostatiques.

Surveiller l'hypotension lorsque Zanaflex est utilisé chez des patients recevant un traitement antihypertenseur concomitant. Il n'est pas recommandé d'utiliser Zanaflex 2 mg avec d'autres agonistes α2-adrénergiques. Une hypotension cliniquement significative (diminution de la pression systolique et diastolique) a été rapportée lors de l'administration concomitante de fluvoxamine ou de ciprofloxacine et de doses uniques de 4 mg de Zanaflex. Par conséquent, l'utilisation concomitante de Zanaflex avec de la fluvoxamine ou de la ciprofloxacine, de puissants inhibiteurs du CYP1A2, est contre-indiquée [voir CONTRE-INDICATIONS e